SPECTACLE À VENIR

jeu. 4 juin 2020
Heure: 20h00
Coût du billet: 42,50$
Réservation en ligne: 3,00$

Nathalie Simard

L'amour a pris son temps

La tournée L’AMOUR A PRIS SON TEMPS : 40 ANS DE CARRIÈRE

Au sommet de son art, Nathalie Simard proposera un rendez-vous empreint de vérité et de générosité. Elle exprimera pleinement sa passion de la scène en revisitant les chansons marquantes qui ont jalonné sa carrière jusqu’à aujourd’hui.

Nathalie transportera les spectateurs dans un univers musical qui a marqué plusieurs générations et fera une grande place aux grands succès qui ont couronné son parcours musical et professionnel : Reste amiÀ ton départLuiTout s’en va et L’amour a pris son temps, le titre incontournable du film à succès La guerre des tuques.

Nathalie nous réserve également plusieurs surprises : elle conjuguera fougue et sensibilité afin d’atteindre droit au cœur, son fidèle public, grâce à des numéros spécialement conçus pour cette grande occasion.

Elle sera accompagnée de quatre musiciens et sa fille, Ève, sera également de la fête à titre d’artiste invitée.

L’AMOUR A PRIS SON TEMPS : 40 ANS DE CARRIÈRE, c’est Nathalie Simard comme on ne l’a jamais vue et entendue.

Place à une célébration musicale remplie de souvenirs, de plaisir et de nostalgie.

LES CRITIQUES

« ÉCOUTÉE RELIGIEUSEMENT PAR UN PUBLIC QUI NE CESSAIT DE L’ACCLAMER » – MARIE-JOSÉE R. ROY, JOURNAL DE MONTRÉAL

« TOUS LES ADULTES CHANTAIENT SES SUCCÈS POUR ENFANTS… ! (…) JE NE REVIVRAI JAMAIS CELA ! C’EST DE L’ÉMOTION PURE… » – CATHERINE POGONAT, ICI MUSIQUE

« NATHALIE SIMARD A ÉTÉ ACCUEILLIE DANS UNE GROSSE DOSE D’AMOUR PAR UN PUBLIC QUI ÉTAIT LÀ POUR PARTAGER UN MOMENT AVEC ELLE… » – GENEVIÈVE BOUCHARD, LE SOLEIL, QUÉBEC

« DE GRANDES ÉMOTIONS, UNE MAGNIFIQUE VOIX ET UNE DOSE DE NOSTALGIE ASSUMÉE ET DE BON GOÛT. UN SPECTACLE BIEN D’AUJOURD’HUI À VOIR ABSOLUMENT » – PATRICK DELISLE-CREVIER, MAGAZINE 7 JOURS

« RAVIS, SES FANS LUI ONT OFFERT UNE CHORALE POUR LES MARIONNETTES AVANT QUE TOUT LE MONDE REPARTE LE CŒUR LÉGER APRÈS AVOIR CHANTÉ L’AMOUR A PRIS SON TEMPS » – CÉDRIC BÉLANGER, JOURNAL DE QUÉBEC



© Le Vieux Clocher de Magog